Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la région de Hearst est devenue graduellement un leader dans l'industrie du bois d'oeuvre en Ontario et au Canada.

Contrairement à de nombreuses communautés du nord de l'Ontario qui doivent leur développement à l'établissement de grandes papetières ou compagnies minières, souvent américaines, l'industrie de la région de Hearst a été bâtie par de petits entrepreneurs, surtout d'origine canadienne-française. Ceux-ci se sont taillés une place et ont fait grandir leurs scieries ou usines avec les années, assurant en même temps la croissance de la communauté. 

(Cliquer sur les photos pour agrandir)
Les trois moteurs économiques de la région de Hearst aujourd'hui 
À gauche, vue aérienne de l'usine Lecours Lumber Company Ltd. (photo gracieuseté de la famille Lecours);  Au centre, vue aérienne de la scierie Tembec Industries de Hearst (photo gracieuseté de Tembec Industries Inc.);  À droite, vue aérienne de l'usine de contreplaqué Columbia Forest products (photo gracieuseté de Columbia Forest Products)
Appuyé de témoignages et de photos, ce site présente un survol de l'évolution de l'industrie du bois d'oeuvre dans la région qui comprend à peu près ce que l'on connaît aujourd'hui comme la Forêt de Hearst, et ce, à partir de l'ouverture du territoire jusqu'aux années 90, alors que plusieurs entreprises locales ont été achetées par de grandes corporations de l'extérieur.

Même si plusieurs efforts ont été faits pour s'assurer que l'information soit la plus complète et la plus précise possible, il se peut que certains renseignements soient manquants ou inexacts.  Nous nous en excusons et nous vous prions de nous faire parvenir vos commentaires à ce sujet.

Marainé par la Bibliothèque publique de Hearst, ce projet a été rendu possible grâce à l'appui financier du Gouvernement de l'Ontario. Les recherches et la rédaction ont été effectuées par Francis Bouchard et Jean-Michel Corbeil. Supervisée par la Chaire de recherche du Canada en histoire du développement de la Grande Zone argileuse nord-ontarienne, le comité responsable du projet était formé de Danielle Coulombe (titulaire de la chaire et professeure d'histoire à l'Université de Hearst), Johanne Morin-Corbeil (bibliothécaire à l'Université de Hearst) et Daniel Lemaire (représentant municipal).
 


     

27046
   
«Ce projet bénéficie du soutien du gouvernement de l'Ontario, par l'intermédiaire de la Direction du patrimoine et des bibliothèques du ministère de la Culture
Nous désirons remercier le ministère de la Culture par l'intermédiaire des Fonds pour le développement stratégique des bibliothèques (FDSB) pour la réalisation de ce projet.
 
Hébergement gracieuseté de

 
 
 

AccueilCourriel